•  

    Une petite fille qui a été critiquée, ignorée, maltraitée ou étouffée par une mère mal aimante

    devient une adulte qui se dit qu'elle ne sera jamais à la hauteur ni digne d'être aimée,

    qu'elle ne sera jamais assez intelligente, assez jolie ou assez acceptable pour mériter la réussite et le bonheur.

    Parce que si tu étais vraiment digne de respect et d'affection,

    murmure une voix en elle,

    ta mère en aurait eu pour toi.

     

     

    0_cf3ac_26f9a8a0_XXL.jpg

     

     

    Si vous avez été cette petite fille,

    la fille d'une mère qui ne pouvait pas vous donner l'amour dont vous aviez besoin,

    il est probable que vous vivez votre vie avec un gouffre immense dans votre confiance en vous,

    une impression de vide, de tristesse.

    Vous n'êtes jamais complètement bien dans vos baskets.

    Vous n'arriverez pas à vivre pleinement tant que vous n'aurez pas soigné cette blessure maternelle béante.

     

     

     

     

     SUSAN FORWARD.

     

    « Poids et stressLe Pervers Narcissique »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Jeudi 16 Juin 2016 à 17:13

    C'est tellement vrai ! Pourtant, avec le temps et un sérieux travail sur soi, on y parvient ;).

    2
    Jeudi 16 Juin 2016 à 18:22

    Oui Sérénita, dans ce livre de Susan Forward, je ne trouve que des choses  très vraies.... Avec le temps mais combien de temps !

    Une bonne soirée et merci de ton passage. BIZZ FAUSTINE.

    3
    Samedi 30 Juillet 2016 à 15:40

    J'ai lu " Parents toxique " de Susan Forward

    Il y a du courage dans son écriture et ce livre m'a beaucoup aidé .

    Elle parle du pardon et dit que l'on ne peut pas pardonner ,

    quand la personne qui nous blesse , n'est pas consciente du mal qu'elle nous a causé .

    Cette personne ne s'excuse pas , elle est dans le déni ...

    Les religions , le bouddhisme disent qu'il faut pardonner pour trouver la paix intérieure .

    Je suis plus apaisée , je me protège aussi , mais je ne peux pardonner .

    Que penses tu du pardon Faustine .

    Bonnes vacances à toi Talie

     

    4
    Mardi 23 Août 2016 à 09:31

    Le pardon ne s'accorde t-il pas d'ailleurs à celui qui reconnait ses fautes et le demande... ? bizz

      • Lundi 5 Septembre 2016 à 13:23

        coucou, faustine .

        tu as parfaitement raison , on demande pardon pour effacer ses fautes ...C'est une image très classique de notre société ...Mais en se limitant à cela  on ne sort pas

        du monde dualiste , ou tout est jugement ...Bien ou mauvais .Un espace très estriqué , ou tout semble claire , net et trop simple...

        La vie est bien plus compliqué , et le jugement forcement plus enchevêtré voir inextricable entre tous les paramètres connus ou non ...

        Pour retrouver le bonheur suite à une injustice , une souffrance , ou une agression il faut s'ouvrir au pardon de soi ...accepter de renoncer au jugement ,

        se pardonner de réclamer réparation , comme si une peine pouvait en effacer une autre ...

        Alors , et seulement ensuite on peu voir enfin la lumière de bonté qui éclaire notre vie ...

        La voie est à faire sans précipitation , avec questionnement , lentement ...

        L'important est de s'y engager ...

        bizs

        lolo

      • Lundi 5 Septembre 2016 à 16:36

        Je t'avoue lolo que j'ai beaucoup de mal avec ce mot "pardon"...

        Ca sert à quoi le pardon....

        Simplement que ça s'arrête, la page se tourne, on n'en parle plus....

        Le pardon ne répare rien, ne change pas les choses...

        Plus de colère, simplement de l'indifférence et la possibilité de passer à autre chose....

        Le pardon n'a aucun sens pour moi, ni en bien ni en mal...

        Et si ce mot prenait un sens, je l'accorderais sans restriction...

        FAUSTINE

      • Lundi 5 Septembre 2016 à 17:37

        coucou ,

        je li bien , tes questions , et tes attentes ... Comment ,effacer le passé , et écrire un avenir qui te donnerai une vrai maman ...

        Avec qui tu pourrais enfin partager des moments complices, et tendres ..Et l'enfant que tu étais grandira pleinement ...

        Il a grandit , malgré tout et t’attend plus avant ..tu en être certaine .

        le pardon , a t'il un sens ..il est comme un rideau devant une fenêtre , tu le tires est la lumière entre ...certes la pièce ne change pas ,

        Mais elle apparait éclairé et complète du premier regard ..

        Fait le tris dans les pardons , avant de réfléchir sur leurs conséquences ...le pardon que tu attends, celui que tu espères, ceux que tu n'attend plus, ....

        Toute ces demande de pardon que l'on voit comme preuve de reconnaissance ....

        Le seul vrai, est celui qu'on donne en toute anonymat ,comme un voile qu'on pose pour toujours ..on redevient soi même ..

        Voila pour moi , le ressenti de ce mot ..

        Ouvrir le cœur et l'esprit sur le présent en sachant que c'est le passé qui nous y a amené, et que le futur viendra en son temps ..

        Tu as le temps ...il te faut avant tout stopper les pourquoi et comment , les recherches et déductions , arrêter le jugement de ta vie ...

        bizs

        bzs

        lolo

      • Lundi 5 Septembre 2016 à 18:31

        "Le seul vrai, est celui qu'on donne en toute anonymat, comme un voile qu'on pose pour toujours" Voilà une définition qui me convient...

        Mais pas prête à stopper les pourquoi et comment.... J'aime encore analyser les choses....

        Bizzs FAUSTINE.

    5
    Jeudi 25 Août 2016 à 18:04

    Coucou Faustine

    Lâchons prise avec joie et profitons de l'énergie que nous a donné nos vacances .

    Pour vivre positif . Moi aussi j'ai passé un agréable séjour .

    Je t'embrasse Talie

    6
    Dimanche 4 Septembre 2016 à 10:27

    Je viens de parcourir votre blog , il est très intéressant ... 

    Je ne connais pas le livre de Susan Forward  par contre l'enfance maltraitée j'ai déjà été confronté avec elle  de par mon métier ...

    C'est un vaste sujet !

    Ou commence t'elle ?  De l'indifférence aux pires atrocités 

    Nous portons tous plus ou moins des blessures d'enfance  , sont elles toujours justifiés  et réelles ? 

    Avec le temps on comprend plus de choses ...

    J'ai eu la chance d'avoir des parents formidables et aimants  mais eux aussi ont eu des parents formidables et aimants ...

    Pourtant dans un texte   j'ai écrit  " J'étais heureuse mais je ne le savais pas encore ..." 

    Je reviendrai vous lire 

    Amicalement 

    Nicole

     

      • Dimanche 4 Septembre 2016 à 12:59

        Merci pour votre passage et votre commentaire.

        Avec le temps on comprend plus de choses effectivement ou on vous aide à les comprendre et ça n'est pas toujours très facile.

        Un bon dimanche et à bientôt....

        FAUSTINE.

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Mercredi 14 Septembre 2016 à 09:46

    Bonjour Faustine, vous passez souvent chez moi sans jamais vous manifester, alors je viens vous faire une visite. J'aime vos textes et vos images qui me parlent, et je me reconnais hélas dans ce portrait d'enfant mal aimée. L'enfance nous marque pour toujours quoi qu'on y fasse, et si on peut remonter un peu la pente et s'améliorer on n'en guérit jamais vraiment.

    Avec mes amitiés, à bientôt.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :