•  

    Lorsque je repense  à la peur panique lorsqu'il s'agissait de répondre en classe à haute  voix,

    de donner mon avis lors d'un choix de sortie entre amis,

    d'oser dire non à une demande que je ne pouvais satisfaire...

     

     

    Toutes ces situations prennent des formes différentes mais racontent la même histoire :

    la crainte de paraître ridicule et d'être rejeté.

     

     

    Stéphane Roy : Les psy se confient.

     

    « Sociopathe, comment se protéger ?L'île où les hommes oublient de mourir... »
    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Mars 2016 à 22:13

    coucou,

    le ridicule , je connais .

    peu être que je vais te surprendre , mais il a été pour moi d'un grand secours .

    aussi je ne peu que encourager à le pratiquer ..C'est bien la PEUR du ridicule qui est dangereuse , pas le ridicule en lui même .

    Sans cette peur , il devient un excellent allier . Une façon de faire taire les plus hardis .

    Longtemps , avant que je fasse mes preuves d'adulte , j'ai vécu de complexes en humiliations .. de la part des autres mais surtout de moi même ...

    Pour les autres j'en ai jamais bien souffert , justement grâce à mon absence de peur face aux gents ..Alors je m’affichais dans l’extrême , le ridicule ...

    toujours fier est droit ..celui qui me traité de minus ou de femmelette je lui répondais en femme , et je faisait rire les autres .. de suite l'attaquant se trouvait seul au

    milieux d'un groupe qui rigolait ...

    C'est la solitude qui est dévastatrice , le rejet du cercle !

    si par l’audace ,et un peu d'humour on peu rester dans le groupe , alors on avance .

    Par contre contre mes complexes , se fut plus rude . faire taire mes mauvaises pensées est perdu d'avance ..

    surtout qu'à l’époque je ne connaissais rien au pensés !

    il m'a fallut des année ,pour comprendre qu'elles été là parce que je les avait point .La faute à personne et tout le monde .....mes proche , mes relation malsaine ,ou moi

    qui mélange tout . luter pour les faire taire c'est les nourrir et leur empêcher de s'exprimer .un peu comme si on voulait tuer un arbre en l’arrosant et en le taillant

    délicatement à chaque printemps..on peu être sur qu'a chaque automnes il donnera les plus beaux fruits .

    Maintenant je sais qu'il faut laissai dire ....ne pas juger ses pensés , les laisser nous faire peur ,aller jusqu’où bon leur semblent ..se ne sont que des pensées ...

    elle ne peuvent rien ... ni faire ni défaire .

    elles n'ont de pouvoir ,que par notre manque d'action .

    facile , en théorie , mais j'y travail tous les jours ..

    Et puis avec l'age on impose le respect , et mes relations sont facilitées..

    c'est pour cela sans doute que j'aime vieillir ..à la grande stupéfaction de beaucoup qui s'accroche à leur jeunesse plaisir...

    j’arrête là mon envolé du soir ...

    merci pour cette invitation à la psychanalyse ...

     

    bizs

    lolo

     

      • Mercredi 16 Mars 2016 à 22:48

        Ne pas avoir peur des gens, tout un programme qui fait rêver ; c'est je pense un atout solide pour se construire...

        Très juste ce qui tu dis des complexes : ils sont dans la tête et nous freinent. Des pensées négatives (souvent non fondées) que nous nourrissons et qui, bien souvent, ne sont pas partagées ; ils rendent la vie plus compliquée, tout simplement.

        La méditation t'est vraiment bénéfique, je n'avais pas cette vision des complexes...

        Bonne fin de soirée lolo....

        BIZZ FAUSTINE.

    2
    Jeudi 13 Décembre 2018 à 08:40

    Je crois que nous sommes très nombreux à avoir connu cette peur panique de parler en public, je ressens encore le feu monter dans mes joues tandis que mon visage devenait écarlate, il a fallu beaucoup de temps, de travail, un peu de théatre amateur pour parvenir à dompter cette peur, mais on y parvient 

    Amicalement

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :